Thèmes à venir et dates de tombée



La date de tombée pour le thème « Musique » est fixée au 1er mai 2019, celle pour le thème « Montréal », pour le 1er juin 2019, celle pour le thème « Fleurs bleues », au 1er septembre 2019, celle pour le thème « Récits de dépression », au 1er décembre 2019, et celle pour le thème « Sex, Drugs and Rock’n’roll », au 1er mars 2020.

Il est important de respecter notre protocole de rédaction sinon votre texte sera automatiquement refusé.

Vous pouvez proposer une nouvelle en thème libre en tout temps.

Pour soumettre une nouvelle, il faut remplir le formulaire d'inscription original disponible seulement dans les pages de la revue. Les fac-similés ne sont pas acceptés.

Les descriptions de thèmes sont à titre indicatif seulement ; toute inspiration libre sur le thème est bienvenue.

Description du thème « Musique » ou « Influences musicales »

Nouvelle date de tombée : 1er mai 2019

Comment influencer l’écriture d’une nouvelle à partir de la musique ? Les compositeurs et musiciens ont souvent eu des vies qui n’ont pas été seulement harmonieuses: n’y aurait-t-il pas là autant d’occasions de voler un bout de biographie et de le détourner vers d’autres voies ? Qu’est-ce qui, de la musique, peut se transposer dans l’écriture ? Suffit-il que la personne qui écrit se laisse conduire par ses propres expériences musicales sans nécessairement verser dans l’autobiographie ? Telle pièce écoutée mille fois trouverait un autre espace pour s’imposer. Telle chanson ayant cristallisé un moment de vie viendrait guider le destin d’un personnage. Tel morceau apprécié se verrait détourné pour trouver une autre vie. Les compositeurs l’ont opéré allègrement dans l’autre sens, ce détournement, sans toujours beaucoup de vergogne, mais souvent pour notre plus grand bonheur, avec des poèmes (pensons au Marteau sans maître), des pièces de théâtre (Le Mariage de Figaro – presque tout le répertoire de l’opéra, en fait), mais aussi des nouvelles (Carmen). Dans ces cas, la musique n’est jamais une simple illustration des mots, illustration qui ne serait d’ailleurs pas du tout simple. Dans le passage d’un art à l’autre, il y a démultiplication des enjeux de l’œuvre davantage que réduction. Pourquoi dès lors ne pas suivre la logique d’une grande ou petite œuvre musicale, son contrepoint, son harmonie, pour donner à une nouvelle des limites formelles à dépasser ? D’ailleurs, certaines périodes historiques s’avèrent des réservoirs de formes qui n’attendent qu’à être exploitées, revisitées : rondeau, sonate, ballade, gigue, fugue, menuet, cantate, canon, symphonie, boléro… La plupart ont d’ailleurs déjà migré d’un art à l’autre sans complexe. Reste que c’est peut-être la dimension du style ou du genre qui est la plus susceptible de permettre des ponts entre écriture et musique. Quels mélismes proposerait une nouvelle grégorienne, quel ordre bizarre foisonnerait dans une nouvelle baroque, quelle asymétrie installerait le tempo d’une nouvelle bebop, quelle odeur se dégagerait d’une nouvelle funk ?

Description du thème « Montréal »

Date de tombée : 1er juin 2019

Lieu de naissance ou de passage, ville d’adoption, arrêt obligatoire, Montréal est tout cela et plus encore.
Un souvenir, un parc, une odeur, une ruelle, un musée, un amour, un grand-père, une part de gâteau, une chanson. Elle est tout cela aussi de même que le thème du numéro 141 qui paraîtra en février 2020.
À vous de nous livrer l’une de ses facettes, l’un de ses nombreux visages et ce, brièvement, car les textes de cinq feuillets ou moins seront privilégiés pour un large éventail d’angles et de sujets mettant à l’honneur cette ville qui ne laisse personne indifférent et à propos de laquelle chacun a son mot à dire.

Description du thème « Fleurs bleues »

Date de tombée : 1er septembre 2019

Il y a les fleurs, sauvages ou cultivées, elles embaument, elles enchantent le paysage.
Il y a le bleu — outremer, pervenche, azur, de cobalt ou de Prusse, turquoise —, le bleu du ciel et de la mer. On dit de cette couleur qu’elle apaise et réconforte.
Mais on dit aussi qu’on a un bleu quand on s’est fait mal, une peur bleue, les bleus quand on est triste.
Quand les fleurs sont bleues, elles ont des noms comme centaurée, jacinthe, myosotis — dans d’autres langues, celle-ci s’appelle « ne m’oublie pas ». Myosotis, la fleur emblématique de la Société d’Alzheimer…
Il y a ce roman de Raymond Queneau, Les fleurs bleues.
Mais quand on est fleur bleue, c’est qu’on a le cœur trop tendre, c’est qu’on est trop rêveur. Oui, le jardin est vaste, les fleurs y sont légion...

Description du thème « Récits de dépression »

Date de tombée : 1er décembre 2019

Comment transmettre en mots la souffrance de la dépression ? Comment transmettre, par la progression d'un récit, cette impression de ne plus pouvoir avancer ? Depuis longtemps, « l'encre de la mélancolie » (Starobinski) a coulé pour dépeindre de manière tragique et romantique ce vieux mal de l'âme. À présent, la revue XYZ propose de donner forme au trouble mental moderne que constitue la dépression. À quoi ressemble cette expérience ? Comment affecte-t-elle le rapport au temps, au corps, aux autres ? Comment vivre avec la dépression ou avec une dépressive ou un dépressif ? Qu'en est-il de la culpabilité, de la prise de médicaments, de la perte d'espoir ou du retour de l'espoir ? Vous êtes invités à relater ce que c'est de vivre dans l'ombre d'un soleil noir.

Description du thème « Sex, Drugs and Rock’n’roll »

Date de tombée : 1er mars 2020

Inspiration libre